Le viol comme arme de guerre

Publié le : , par  Caput

Le Café des Femmes, Osez le féminisme ! 37, le Mouvement du Nid, Peuples Solidaires de Touraine, Frères des Hommes (FDH), l’Association d’aide aux victimes en Syrie (AAVS), l’Association Echange et Développement (AED), le Collectif féministe PCF/Front de Gauche, le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et le CNP proposent :

« Le viol comme arme de guerre »

Le viol de guerre subi par les femmes est une redoutable arme qui détruit et humilie l’humanité entière : des millions de viols ont eu lieu durant la deuxième guerre mondiale.
Plus récemment, 60000 viols ont été perpétrés dans l’ex-Yougoslavie, 500000 en République démocratique du Congo depuis 1998, sans oublier les 50000 viols recensés à ce jour en Syrie. Ces quelques chiffres illustrent un fait indéniable : le viol est une arme de guerre. Par ailleurs, de nombreuses autres maltraitances sont infligées aux femmes en temps de guerre : enlèvement, prostitution, mariage forcé, esclavage ou bombe humaine…
Ce n’est qu’en 2008 avec la résolution 1820 du Conseil de Sécurité de l’ONU que le viol a été reconnu comme arme de guerre.

Film : Congo, un médecin pour sauver les femmes de Angèle Diabang (2014 - France - 52’), suivi d’un débat avec Louis Guinamard, journaliste, auteur de « Survivantes. Femmes violées en République démocratique du Congo »

Agenda

AgendaTous les événements