Les Oeuvres d’art, quel trafic !

Publié le : , par  Caput

Les Clubs Unesco et CNP proposent :
Les œuvres d’art, quel trafic !
De tout temps les objets et œuvres d’art ont alimenté de nombreux trafics illicites. Dès l’Antiquité, les tombeaux égyptiens ont été pillés à des fins de revente illégale.
On peut se demander aussi comment les œuvres d’art d’Égypte, de Grèce, de Rome et d’Afrique sont arrivées dans les musées européens, sans oublier le pillage systématique des nazis dans l’Europe occupée.
Et actuellement ?
• Les richesses artistiques de l’Afrique se vendent sans vergogne à l’Hôtel Drouot et sur Internet,
• 407 œuvres de Picasso ont été volées et non encore retrouvées,
• les inestimables trésors d’Irak et de Syrie sont pillés, vendus voire échangés contre des armes.

L’OCBC (Office Central de lutte contre le trafic des Biens Culturels) en France, l’UNESCO dans le monde, luttent activement pour protéger ou restituer ces œuvres d’art, par exemple le 31 août 2014, 73 objets ont été saisis sur le marché de Beyrouth et restitués à la Syrie.
Le trafic des œuvres d’art est le 3ème trafic mondial après la drogue et les armes.

Après le film La mémoire volée : retour au musée de Bagdad de Milka Assaf (2004 - Liban – 52’), sera suivi d’un débat avec Gilbert Heymès qui a travaillé à l’OCBC.

Affiche
Rédigé par Guillemette Martin pour le CNP.

Agenda

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017