Journée Internationale de Lutte pour le Droit à l’Avortement

Publié le : , par  Stephana

Le Réseau Féministe 37 , collectif de plusieurs associations, vous invitent au rassemblement suivi d’une manifestation pour la Journée Internationale de Lutte pour le Droit à l’Avortement.

D’abord interdit, l’avortement est pourtant devenu un droit pour lequel des milliers de femmes se sont battues et se battent encore aujourd’hui afin d’y avoir accès.

24 pays de l’Union européenne ont légalisé ou dépénalisé l’avortement, sans besoin de justification de la part de la femme qui décide de recourir à l’IVG. Le délai maximal pour avorter varie de 10 semaines à 24 (au Royaume-Uni et aux Pays-Bas), plus de la moitié des pays ayant fixé cette limite à 12.

En URSS, Lénine lève l’interdiction et la pénalisation de l’avortement en 1920, Staline l’interdit à nouveau en 1936 mais il est rétabli dans l’urgence en 1955 pour lutter contre la mortalité natale entraînée par les avortements clandestins

Dans les années 1930, plusieurs pays (Pologne, Turquie, Danemark, Suède, Islande, Mexique), légalisent l’avortement dans certains cas particuliers (viol, menace pour la santé de la mère, risque de malformation du fœtus)

L’avortement en Tunisie est légal depuis 1973 et pratiqué gratuitement, à la demande de la femme, jusqu’à trois mois de grossesse

L’avortement est autorisé aux États-Unis, dans tous les États, sous certaines conditions. Mais depuis le 15 mai 2019, l’Alabama interdit la totalité des IVG.

L’avortement est interdit dans tous les pays d’Amérique latine sauf à Cuba (depuis les années 1960) et en Uruguay (depuis 2012). De nombreux pays, comme l’Argentine ou le Chili, l’autorisent dans des circonstances exceptionnelles : viol, malformation du fœtus ou danger pour la santé de la femme

Proposé par le Réseau Féministe 37 .

Agenda

AgendaTous les événements

août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020